RETOUR

Pourquoi il faut penser à l'assèchement?

C’est la raison pour laquelle ces derniers essayent souvent d’allouer de la disponibilité dans leur journée pour s’assurer de l’avancement des travaux de restauration, souvent, au détriment des autres tâches quotidiennes qui engorgent leurs agendas. Toutefois, lors d’un dégât d’eau majeur, les responsabilités relatives à cette gestion sont plus importantes, surtout lorsque le lieu du dommage se transforme en chantier de construction, d’où l’importance de laisser la démolition comme dernier recours. La relocalisation des occupants, la gestion des communications et la coordination entre les différents chefs des départements affectés par l’incident, la mobilisation des équipes de restauration et la surveillance du chantier et de l’avancement des travaux, la gestion des imprévus et des retards de livraison, sont tous des éléments qui peuvent alourdir la gestion du dommage et retarder le retour à la normale.

Les techniques traditionnelles d’assèchement et leurs limites

On entend par les techniques traditionnelles toutes tentatives d’assèchement qui finissent par la démolition, dans le but d’éviter le développement des moisissures. Chaque dégât d’eau est unique, et malheureusement, ces méthodes ne sont pas efficaces dans la plupart des cas. Par exemple, lorsque les matériaux d’isolations sont affectés par l’eau (laine isolante ou insonorisante), il ne faut jamais espérer de les assécher en soufflant de l’air sur la surface de la structure. La recommandation de la démolition suit dans la majorité des cas afin de prévenir la formation de la moisissure.

Toutefois, il existe aujourd’hui une technique plus avancée qui est capable d’assécher des structures complexes, garantissant le dégagement de toute traces d’humidité excessive emprisonnée dans les matériaux.

L’injection directe

L’injection directe consiste à introduire de l’air de qualité (sec et/ou chaud) dans les cavités structurales (murs, plafonds, etc..) en créant une légère pression statique nécessaire pour dégager toute humidité excessive emmagasinée par les matériaux.

La réussite de cette technique et le temps d’assèchement dépendent de plusieurs facteurs tels que le volume d’air à l’intérieur de la cavité structurale, le volume d’air injecté, le contrôle de la déshumidification, la température et la porosité des matériaux, etc…

L’assèchement réinventé

Assécher sans démolir a souvent été une promesse commerciale. Aujourd’hui et avec l’utilisation de SECUR-AIR, on ne parle plus d’une tentative d’assèchement qui risque de finir avec la démolition, mais plutôt d’un assèchement complet, même de structures complexes.

Développés chez Assek Technologie, les injecteurs sont bien conçus pour acheminer 90% de l’air à l’intérieur de la structure et 10% sur sa surface extérieure, en dirigeant l’air que ce soit d’une façon unidirectionnelle ou multidirectionnelle.

Maintenant disponible: ASSEKUR Solution, Gérez vos petits dossiers

SECUR-AIR est un système d’assèchement sans démolition breveté et exclusif à Assek Technologie. Il se base sur le principe de l’injection directe et il a fait ses preuves dans l’assèchement de structures complexes avec des centaines de projets réussis.

SECUR-AIR permet d’assécher une structure composée de 2 épaisseurs de placoplâtre et une laine insonorisante d’une longueur allant jusqu’à 16 pieds linéaires, réduisant ainsi le nombre d’équipements à installer de jusqu’à 60%, ce qui aurait un impact majeur sur les coûts, le bruit et l’énergie nécessaire pour les alimenter.

Maintenant disponible: ASSEKUR Solution, Gérez vos petits dossiers

En évitant la démolition, SECUR-AIR contribue à la protection de l’environnement et au développement durable. De plus, et grâce à sa taille réduite, il n’occupe qu’un petit espace des zones de travaux, gardant les accès opérationnels et même les activités dans certains locaux touchés. Grâce à la technique d’injection directe accompagnée de la filtration HEPA, SECUR-AIR veille sur la qualité d’air et réduit considérablement la concentration de particules dans l’air des zones d’assèchement.

De nos jours, l’assèchement de structures complexes est rendu possible avec SECUR-AIR. Il n’est plus considéré comme un choix. Il faut y penser comme première méthode de restauration surtout avec tout ce que la démolition puisse générer comme inconvénient.